1-888-POUMON-9 (1-888-768-6669)
English    Site National   Rechercher   Contactez-nous  
Association pulmonaire du Québec / Fondation Québécoise en Santé Respiratoire

Nouvelles & Annonces

2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007

19 janvier 2015
Semaine pour un Québec sans tabac

Communiqué


Pour bien arrêter de fumer, mieux vaut s’entourer


Montréal, le 19 janvier 2015 – Cette année, dans le cadre de la Semaine pour un Québec sans tabac,
l’Association pulmonaire du Québec (APQ) tient à offrir aux Québécois et Québécoises les meilleures
chances d’écraser la cigarette pour de bon. Pour ce faire, l’organisme désire rappeler l’existence de divers
services de soutien à la cessation tabagique partout en province. L’APQ veut également souligner que la
cessation tabagique est un geste courageux et parfois difficile, et qu’il est important de se créer un réseau
de soutien afin de maximiser ses chances de réussite.


Une emprise à ne pas minimiser
La nicotine contenue dans la cigarette est une drogue extrêmement redoutable. Elle stimule
temporairement la production de dopamine, ce qui crée un effet « agréable » au cerveau. Or, comme la
plupart des drogues dures, la nicotine provoque un effet d’accoutumance, ce qui pousse le
consommateur à fumer régulièrement et toujours davantage afin de ressentir le même effet. S’en suit
une dépendance physique qui oblige le fumeur à calmer ses propres symptômes de sevrages lorsque la
quantité de nicotine dans le sang n’est plus assez élevée. Le fumeur est alors pris dans l’esclavage du
tabagisme même s’il a perdu tout plaisir à fumer.


Des ressources à portée de main
L’Association pulmonaire du Québec offre à tous un service de soutien et d’accompagnement en santé
respiratoire sous forme de ligne téléphonique complètement gratuite, le 1 888-POUMON9. Elle est
accessible du lundi au vendredi et permet de vous entretenir avec une inhalothérapeute, c'est-à-dire une
professionnelle de la santé respiratoire apte à vous conseiller dans votre démarche.

Plusieurs types de thérapies de substitution de la nicotine sont disponibles sur le marché. Ces timbres,
gommes ou pastilles, lorsqu’utilisés selon la posologie, sont extrêmement efficaces pour atténuer les
effets du sevrage physique. Au Québec, lorsque ces thérapies sont prescrites par un médecin, elles sont
remboursées par le gouvernement à raison de 12 semaines par année, ce qui équivaut à la durée d’un
traitement complet. Vous n’avez pas de médecin de famille et peinez à obtenir une prescription? Parlezen
à votre pharmacien. Certains d’entre eux ont des ordonnances collectives pour ces thérapies, et elles
agissent exactement comme une prescription de médecin au plan du remboursement par la RAMQ ou par
votre assureur privé.


Savoir s’encadrer : amis, partenaire de cessation ou professionnels
Si vous avez pris la décision d’arrêter, parlez-en à vos amis. Ceux-ci seront certainement heureux de
l’apprendre et vous offriront leur soutien. Si l’envie de fumer vous prend, appelez-les pour en parler ou
pour vous changer les idées. Vous pouvez aussi rechercher un partenaire de cessation avec qui vous
pourrez partager les moments plus difficiles. Souvenez-vous : le besoin de fumer passera, et plus
rapidement que vous le croyez. Chaque fois que vous vaincrez une envie de fumer, vous en serez fier, et
cette fierté grandissante vous aidera à poursuivre la démarche jusqu’au bout.

L’APQ vous encourage également à faire appel aux centres d’abandon du tabac, que l’on retrouve dans le réseau des Centres de santé et de services sociaux (CSSS, anciennement CLSC). Il suffit de contacter votre CSSS local afin de parler à un intervenant et d’obtenir un rendez-vous, habituellement de manière assez rapide.


Vous connaissez une personne qui a réussi à arrêter de fumer depuis une ou plusieurs années et vous désirez célébrer cet accomplissement? Contactez l’APQ pour obtenir un certificat d’anniversaire de cessation tabagique et surprenez cet ami! Également, n’hésitez pas à demander un certificat pour vous-même et affichez-le fièrement!


Il n’y a pas de mauvais moment pour arrêter de fumer. Cet hiver, l’Association pulmonaire du Québec invite les Québécois et Québécoises à s’entraider et à mettre toutes les chances de leur côté afin de dire adieu à la cigarette.


- 30 -

 

Renseignements :         Mathieu Leroux
L’Association pulmonaire du Québec
514 287-7400, poste 235
Cellulaire : 514 649-0740

Nouvelles & Annonces

Facebook YouTube Twitter Flickr Ustream Ustream

© 2016 Association pulmonaire du Québec. Tous droits réservés.

Plan du site  |  Politique sur la vie privée  |  Avis de non-responsabilité

Dernière mise à jour le 08 avril 2013

11775754 visites depuis janvier 2016