1-888-POUMON-9 (1-888-768-6669)
English    Site National   Rechercher   Contactez-nous  
Association pulmonaire du Québec / Fondation Québécoise en Santé Respiratoire

L'asthme professionnel

Don en ligne

L’asthme professionnel avec période de latence… | L’asthme professionnel sans période de latence… | Les principaux secteurs professionnels en cause… | Pensez-vous être à risque ? | Comment surveiller et diagnostiquer un asthme professionnel ? | Peut-on maîtriser l’asthme professionnel ? | Comment prévenir ?

L'asthmeL’asthme professionnel en milieu de travail est la maladie respiratoire la plus fréquente dans les pays industrialisés. Les symptômes respiratoires sont causés ou aggravés par l’inhalation de certains agents aux propriétés irritantes. Ces substances présentes dans l’environnement en milieu de travail peuvent provoquer une réaction inflammatoire des bronches qui se manifeste par des symptômes de type asthmatique, tel qu’une dyspnée (difficulté à respirer), de la toux et des sifflements.

On distingue deux types d’asthme professionnel :

On estime qu’environ 10 % des personnes qui commencent à souffrir d’asthme à l’âge adulte rapportent que leur asthme est pire au travail.

La personne ayant un diagnostic d’asthme reconnu et qui est exposée à certains agents irritants, peut voir ses symptômes s’aggraver alors que sa condition était maîtrisée. Bien qu'il ne s'agisse pas d’asthme professionnel, l'asthme devient donc exacerbé par un agent irritant en milieu professionnel.

L’asthme professionnel avec période de latence…

Il se manifeste après plusieurs semaines, des mois, voire même des années de contact avec des substances dites agents déclencheurs. Plus de 250 agents déclencheurs peuvent causer l’asthme professionnel avec période de latence. Ces agents proviennent des protéines d’origine animale ou végétale ou des agents non protéiniques tels que la poussière de bois, produits chimiques variés, isocyanates (agents irritants provenant de l’industrie des matières plastiques - polyuréthanes), ce qui représente une grande variété de milieux professionnels.

Les farines utilisées chez les boulangers/pâtissiers, les animaux, les crustacés et poissons en alimentation et conserverie ainsi que les isocyanates (polyuréthanes) dans les peintures sans oublier les isolants et les mousses sont les agents le plus souvent pointés du doigt dans le cas de l’asthme professionnel de cette catégorie.

L’asthme professionnel dû à des agents de type protéines stimule l’organisme à développer des anticorps de type IgE et une difficulté respiratoire peut suivre. Les symptômes sont souvent associés à la rhino conjonctivite (écoulement nasal, obstruction, éternuement, rougeur des yeux et larmoiement). Ces premiers symptômes précèdent même les difficultés respiratoires. Lorsqu’un agent chimique est en cause, il est plus difficile d'identifier le mécanisme.

Agents déclencheurs protéiniques


Farines
Animaux
Crustacés
Poissons, etc.

Symptômes

Agents déclencheurs non-protéiniques

Sous la catégorie des produits chimiques :

Isocyanates
Isolants
Mousses, etc.

Symptômes

L’asthme professionnel sans période de latence…

La deuxième forme d’asthme, aussi connue sous le nom de syndrome d’irritation bronchique (SIB), se caractérise par l’apparition rapide de symptômes de sévérité variable lorsque la personne est exposée à de fortes concentrations de substances irritantes. Les principaux agresseurs responsables de cette forme d’asthme sont le chlore et l’ammoniac. Néanmoins, tout produit nocif peut causer des irritations bronchiques si les concentrations sont importantes. Suite à une exposition, la réaction affecte la structure des bronches provoquant l’effet d’une brûlure sur les parois internes de celles-ci.

Agents déclencheurs

Principaux agents déclencheurs :

Chlore
Ammoniac

Symptômes
(apparaissent dans les 24 heures)


Le chlore et l’ammoniac sont reconnus comme substances pouvant provoquer des réactions bronchiques lorsque ces produits sont manipulés à forte concentration.

Les principaux secteurs professionnels en cause…

OrigineAgent dérivé des protéinesProfession
MicrobienneEnzymes (molécules de nature protéique permettant l’accélération d’une réaction biochimique) Fabrication de détergents, industrie alimentaire
AnimaleRat, souris, lapin Technicien de laboratoire et personnel exposé aux animaux
AnimaleCrustacés et fruits de mer Industrie alimentaire, conserverie, cuisinier
Animale Poulet et animaux de la ferme Travailleur des abattoirs, éleveur, boucher
Animale Antigènes d’animaux Technicien, animalier, etc.
Végétale Gommes Industrie des tapis, pharmaceutique
Végétale Farines, céréales Industrie alimentaire, boulanger, cuisinier, meunier


Agent chimiqueProfession
Isocyanates (polyuréthanes)Peintre, industrie de l’isolation et des produits plastiques
Bois variésMenuisier, ébéniste, construction
ColorantsTextiles, coiffeur
Anhydrides, aminesIndustrie plastique, laques et vernis
PersulphateIndustrie alimentaire, conserverie, cuisinier
Chlore et ammoniacNettoyage
Formaldéhyde, glutaraldéhydePersonnel hospitalier, métiers de la santé, laboratoire tanneur et industrie des cosmétiques
MédicamentsIndustrie pharmaceutique, personnel hospitalier
MétauxSoudeur, industrie métallurgique
LatexProfessionnel de la santé

Pensez-vous être à risque ?

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de l’asthme professionnel :

Posez-vous les questions suivantes

Comment surveiller et diagnostiquer un asthme professionnel ?

Les moyens utilisés pour diagnostiquer l’asthme professionnel sont semblables à ceux utilisés pour l’asthme :

Peut-on maîtriser l’asthme professionnel ?

On peut améliorer sa condition pulmonaire en évitant d’être exposé à l’agent responsable. Plus vite le travailleur est retiré de l’environnement critique, meilleures sont les chances d’une maîtrise de sa maladie. Si certains symptômes d’asthme persistent malgré le retrait du milieu de travail, il sera possible de maîtriser les symptômes résiduels avec des médicaments de type bronchodilatateurs et anti inflammatoires en inhalation.

Si l’exposition à l’agent causal persiste trop longtemps, la personne pourrait conserver des dommages bronchiques permanents, soit ressentir des symptômes même en étant éloignée de l’agent responsable.

Comment prévenir ?

Des moyens préventifs peuvent être utilisés afin de réduire le potentiel de risque :

Dans certains cas, il peut être difficile d’identifier le facteur déclenchant de l'asthme professionnel. Il est donc important de connaître les substances utilisées ou transformées en milieu de travail.

Pour mieux comprendre l’asthme professionnel, vous pouvez vous renseigner auprès des professionnels de la santé du programme Info-Asthme de l’Association pulmonaire ainsi qu’auprès :


Sources :

Pour obtenir de l’information supplémentaire, consultez les sites Web

 

 

Pour toute question ou information, communiquez avec la ligne d’information de l’Association pulmonaire du lundi au jeudi de 8h à 16h30 et le vendredi de 8h à 12h.

 

Les services offerts par l’Association pulmonaire sont assurés par des professionnels spécialisés en santé respiratoire. Que ce soit pour des problèmes reliés à la maladie pulmonaire obstructive chronique (bronchite chronique – emphysème), à l’asthme ou tout autre maladie respiratoire, ou pour de l’information sur les différents programmes d’aide pour la cessation tabagique, notre ligne téléphonique sans frais est à votre disposition.

En contribuant généreusement aux campagnes de financement, vous assurez le maintien de ces services. Les legs testamentaires, les dons commémoratifs et les dons planifiés sont aussi des façons concrètes de soutenir l’Association pulmonaire.

L'Association pulmonaire du Québec

Commandité par

Nouvelles & Annonces

Facebook YouTube Twitter Flickr Ustream Ustream

© 2016 Association pulmonaire du Québec. Tous droits réservés.

Plan du site  |  Politique sur la vie privée  |  Avis de non-responsabilité

Dernière mise à jour le 03 septembre 2014

11301780 visites depuis janvier 2016