1-888-POUMON-9 (1-888-768-6669)
English    Site National   Rechercher   Contactez-nous  
Association pulmonaire du Québec / Fondation Québécoise en Santé Respiratoire

Communiqués

2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007

24 mars 2015
Journée Mondiale de la Tuberculolse

 L’Association pulmonaire du Québec commémore plus de 100 ans de lutte

 

Communiqué

 

Montréal, 23 mars 2015  – Le 24 mars, alors que l’Organisation mondiale de la Santé souligne la Journée mondiale de la tuberculose, L’Association pulmonaire du Québec commémore plus d’un siècle de lutte contre ce qu’on appelait jadis la « peste blanche ». Au Québec et en Amérique du Nord en général, on peut parler d’un combat quasi-victorieux. En effet, alors qu’on recensait plus de 200 cas par 100 000 habitants en 1900, on parle maintenant d’un total de 2 à 3 cas par 100 000 habitants dans la province.

Un fléau contrôlé grâce à la générosité des gens d’ici

En 1908, l’Association antituberculeuse canadienne s’inspire de l’initiative d’un postier danois et créé la toute première campagne du Timbre de Noël au Canada. Celle-ci devient alors la principale manière de financer la construction de sanatoriums de même que le dépistage de la tuberculose d’un océan à l’autre. Le 24 janvier 1938, le Comité provincial de défense contre la tuberculose est incorporé au Québec. Grâce aux dons amassés par la campagne du Timbre de Noël, l’organisme continue de lutter contre la propagation de la tuberculose, mais s’occupe également de réadaptation et de réinsertion sociale des tuberculeux guéris, qui sont alors victimes de graves préjugés. De 1938 à 1959, grâce à l’action du Comité, à l’éducation populaire et à l’amélioration de l’hygiène et des conditions de vie, la prévalence de la tuberculose chute de 150 à 9,6 cas par 100 000 habitants.

En 1979, le Comité devient L’Association pulmonaire du Québec (APQ). En trente ans, de nombreuses célébrités d’ici s’associent à la campagne du Timbre du Noël : Janette Bertrand, Suzanne Lapointe, Jean Béliveau, Émile Genest, Renée Martel, Marie Eykel, ou même la championne olympique Sylvie Bernier.

« Au Québec, l’éducation et l’amélioration des conditions de vie ont permis d’endiguer le fléau qu’était autrefois la tuberculose. Malheureusement, tous n’ont pas cette chance », explique Dominique Massie, directrice générale de l’APQ. « En ce jour, nous sommes solidaires avec les quelques 9 millions de personnes aux prises avec la tuberculose dans le monde car nous nous rappelons des conséquences dévastatrices de la maladie. Nous espérons de tout cœur que l’expérience québécoise permettra à d’autres peuples de vaincre cette terrible épidémie. » 

- 30 -

 

Renseignements :         Mathieu Leroux
L’Association pulmonaire du Québec
514 287-7400, poste 235
Cellulaire : 514 649-0740

© 2016 Association pulmonaire du Québec. Tous droits réservés.

Plan du site  |  Politique sur la vie privée  |  Avis de non-responsabilité

Dernière mise à jour le 05 février 2015

11751078 visites depuis janvier 2016